1000;729;1
1000;665;1
1000;628;1
1000;665;1
1000;665;1

 

Légende photo lorem ipsum dolorem sit amet hic fuit ipibus

1000;630;1
1000;691;1
1000;665;1
1000;665;1

 

Légende photo lorem ipsum dolorem sit amet hic fuit ipibus

1000;665;1

 

Légende photo lorem ipsum dolorem sit amet hic fuit ipibus

1000;665;1
1000;665;1
1000;665;1

 

Légende photo lorem ipsum dolorem sit amet hic fuit ipibus

1000;528;1

 

Légende photo lorem ipsum dolorem sit amet hic fuit ipibus

1000;729;1

Nos conseils avant votre départ

 

Nos conseils pour la marche

 

Réussir sa visite à Bali, c’est aussi contrôler ses bagages ! Ils seront légers à l’aller, car, croyez-nous, ils seront plus lourds au retour, tant la tentation des achats est grande.

 À Bali, il n’y a pas de dress-code. Il n’est pas vraiment nécessaire de s’embêter : 3 t-shirts, 2 bermudas et 1 maillot de bain est suffisant !

 

Pour les temples, dans tous les cas, il vous faudra enrouler autour de vous un sarong, sorte de paréo. Un pantacourt (pantalon corsaire) est agréable le soir. Il réduit la surface d’atterrissage pour les moustiques.

 La température en été à Bali baisse à 22/24 °C la nuit, sur les hauteurs de l’île. Une petite laine est utile pour ceux qui montent au mont Batur le matin à 4 h 00, elle sera aussi très utile dans l’avion. 30 % de nos clients arrivent avec un mal de gorge, victimes de la climatisation des avions.


 

Pour les pieds : la meilleure chaussure est en fait... une sandale. Mais obligatoirement une sandale maintenue par une lanière à l’arrière du talon, du type de celle reproduite ci-dessous. Toutes les marques sportives en vendent. Elles remplacent avantageusement les "tennis" et permettent de maintenir les pieds aérés. En choisir en matériau lavable (au jet d’eau). Les rizières sont boueuses. Les "tennis" qui s’imprègnent d’eau sont vraiment moins adaptés. 



 

Pour les accessoires : un petit sac en bandoulière ou à dos pour chacun - il transportera la bouteille d’eau (de préférence apportez vos gourdes, pour ne pas ajouter du plastique dans l’île), le sarong et le matériel photo. Il faut aussi des lunettes de soleil à protection intense. Pas la peine de vous charger de serviettes de plage, tous les hôtels en ont.

 

Dans votre valise : la trousse de soins

 

Contre les petits désagréments...

Bali est sous climat tropical, avec bien des problèmes d’infections liées à l’explosion de toutes les formes de vie en particulier microscopiques que l’humidité et la chaleur favorisent. Le faible niveau de développement de l’île ne permet pas de garantir pas une hygiène de vie dont on dispose en Occident. 

Il est donc nécessaire de prévoir quelques produits afin d’éviter certains désagréments qui pourraient gâcher votre séjour.

 

  • Troubles intestinaux ou "tourista", prévoir un antidiarrhéique type Immodium (générique : Lopéramide). Boire beaucoup pour se réhydrater.
  • Infections de la peau, utiliser un désinfectant type spray à la chlorhexidine.
  • Mycoses, très fréquentes à cause de la chaleur combinée à l’humidité, notamment pour les pieds, prévoir un tube de pommade (sur ordonnance).
  • Brûlures, coups de soleil, ampoules, irritations etc. : un tube de Biafine est recommandé. Pour les produits paramédicaux, crèmes solaires à forte protection et crèmes hydratantes sont recommandées.
  • Conjonctivites : les voyageurs sensibles des yeux développent parfois des conjonctivites. Si tel est votre cas, demandez conseil a votre médecin avant le départ.
  • État fébrile, refroidissement dû à la climatisation en avion ou dans votre chambre, prévoir Humex rhume ou équivalent et Strepsil pour les maux de gorge.
  • Maux de tête prévoir éventuellement du paracétamol, Jamais de l’aspirine dans les pays chauds à cause de la dengue parfois hémorragique.
  • Petites blessures : pansements et compresses recommandés.

 

Les moustiques sont peu actifs en été (saison sèche et froide à Bali) mais un répulsif à insectes est recommandé (spray, lotion ou gel, attention interdit d’usage sur les enfants de moins de 2 ans, privilégier les vêtements longs dès le début de soirée). Ça ne marche pas très bien, mais c’est mieux que rien. La dengue est en effet présente à Bali !

 

Le principal danger est la rage

Le principal danger est la rage, très présente chez les singes et les chiens. Éviter absolument leur contact et les visites dans les "temples ou forêts à singes", sauf Monkey Forest à Ubud.

 Enfin Il est recommandé de prendre une assurance rapatriement et traitements. Un traitement antirabique après infection coûte très cher, plus de 1 000 dollars ici ! Les accidents dûs à la rage, ou aux morsures de serpents, sont toutefois rares auprès de la population de touristes. Les pharmacies locales sont bien fournies, surtout en génériques de nos médicaments.