Trek le long de la rivière Ayung

Excursion N°2 - À la découverte de la planète "Avatar" près d'Ubud

 

Programme

Une demie journée d'excursion

08 h 30 : départ de Balam Bali Villa
09 h 30 : début du trek de la rivière Ayung par le village Bongkasa
11 h 30 : fin du trek.
12 h 30 : retour à la villa

 

À savoir

  • Balam Bali Villa fournit les services d'un guide parlant anglais pour le trek
  • Cette excursion a lieu le matin
  • Excursion annulée en cas de pluie
  • Deux personnes au minimum pour l'excursion

 

Le village de Bongkasa

 

Rivière AyungLe trek de la rivière Ayung commence par le village de Bongkasa, où vit votre guide, Komang, réceptionniste à Balam Bali Villa. Plus précisément, le trek commence sous l’arbre sacré qui ombrage les temples de son village. Il s’agit du plus grand arbre de Bali, un immense banian, qui vous plonge dans une ambiance digne du film Avatar. Cet endroit n’est listé dans aucun guide de Bali ! Le figuier des banians ou banian de l'Inde, est un arbre appartenant au genre ficus. Il doit son nom à la caste brahmanique des marchands, les banians. C'est une espèce qui peut se développer en arbres géants pouvant couvrir plusieurs hectares. Il peut avoir des centaines de gros troncs et plusieurs milliers de petits. Il est originaire de l'Inde, du Pakistan et du Sri Lanka mais a été aussi importé dans d'autres régions du monde dont Bali.

Le banian commence comme plante parasite d'un autre arbre où un oiseau mangeur de figue dépose la graine. Il émet des racines aériennes depuis les branches, qui se développent en pleines tiges une fois qu'elles touchent terre, ce qui permet à l'arbre de se répandre dans un grand secteur. Cette espèce fait partie des figuiers étrangleurs. L’arbre s’enroule autour de son hôte qui finit par périr. Le plus gros figuier des banians - le grand banian - se trouve au jardin botanique de Howrah, près de Calcutta en Inde. Sa circonférence est de 412 m, soit 131 m de diamètre. Cette espèce peut également se développer à partir du sol comme des arbres ordinaires. Celui que vous découvrez ici est probablement le second plus gros banian connu ou plutôt inconnu : il n’est recensé nulle part !

 

Le banian de Bongkasa montre son double système de reproduction. Des sortes de lianes descendent des branches. Quand elles touchent terre, elles prennent racine et elles se développent en tronc. On peut observer ce processus étrange dans notre arbre : on voit une multiplication des troncs, certains aussi gros que l’arbre mère. En fait, il s’agit au final d’un individu avec de multiples troncs. L’autre système de reproduction est le fruit, issu d’une fleur nécessitant une espèce spéciale de guêpe pour être fécondée. Cet arbre, comme tous les grands banians de Bali, est sacré. Il est, dans l’hindouisme, intimement lié aux méditations de Krishna et de Shiva. C’est sous un banian que Buddha a connu l’illumination. À Bongkasa, il est donc interdit de couper les lianes qui descendent de l’arbre. Une attitude de respect absolu est exigée. Quand il faut couper des lianes, au dessus des chemins, cela n’est possible qu’après avoir fait des offrandes adéquates à l’arbre. Sous le tronc principal se trouve un temple, dont l’esplanade de pierre sert aux danses sacrées lors de rares cérémonies. Vers les temples du village, avant de sortir de l’arbre, se trouve une arène pour combats de coqs, l’une des plus anciennes et des plus belles de Bali.

La proximité de cet arbre gigantesque a entraîné l’installation de tous les temples du village en ce seul et unique endroit, ce qui est unique à Bali. Sur une seule longueur, de gauche à droite, on voit ainsi se succéder :

  • le Pura Taman sari, sorte de jardin-temple,
  • le Pura Desa, temple du village,
  • le Pura Puseh, temple des origines (dédié aux ancêtres fondateurs du village),
  • le Pura Dalem Alit, temple des morts,
  • le Pura Penataran (qui en fait relève du village voisin).


Cela représente une accumulation de plus 60 autels de prière, une situation unique à Bali. Les fêtes à cet endroit sont exceptionnelles.

 

Trek de la rivière Ayung

 

Rivière AyungAprès la contemplation de cet arbre inouï, la marche vers la rivière Ayung commence. Elle vous permettra de découvrir de nombreuses plantes, dont le goyavier, le cacaotier, le manguier, la plante aux fruits serpent ou salak, et le ramboutan, appelé aussi litchi chevelu.

La descente vers la rivière Ayung se fait par de belles rizières étagées sur le flanc abrupt du canyon. Le sentier vous amène à un pont pour passer du côté d’Ubud. Vous verrez peut-être des femmes plonger dans l’eau, un seau sur la tête, pour récupérer le sable afin de le vendre aux chantiers de construction. Ce travail de forçat mené pendant 15 ans par sa mère, a permis à votre guide et à ses frères et sœurs de suivre ses études, avant que Balam Bali Villa ne "l’adopte".

 

De l’autre côté de la rivière, la vue sur son canyon est époustouflante. La marche se fait sur un plateau à mi-hauteur du canyon, dans une zone protégée. Pourtant un promoteur a réussi a obtenir une autorisation de construction d’un hôtel cinq étoiles de plus à Bali, projet qui va détruire ce merveilleux endroit dans les années qui viennent.

L’Ayung est la plus longue rivière de Bali : elle s’écoule dans la mer non loin de Sanur après un parcours de 75 km. Elle est propice au rafting, et peut-être croiserez-vous des chinoises trempées et hagardes qui remontent la pente vers le lieu de récupération de la compagnie de rafting Sobek. Allez savoir pourquoi, le rafting sur la rivière Ayung a une grande réputation en Chine, à Taiwan et en Corée !